Aux  inscrits au Congrès de l’AMP 2010,  à tous ceux qui songent s’inscrire, et à ceux qui seront touchés par cette lettre et s’inscriront.

Chères et Chers Collègues,

Nous travaillons à la préparation du prochain Congrès de l’AMP. La décision récente aussi bien qu’inédite d’ouvrir les portes de ce Congrès aux nouveaux venus nous réjouit. La conception du programme s’en est trouvée modifiée. En conséquence, un nouvel appel aux contributions a été lancé et diffusé à l’adresse des membres et des nouveaux venus. Nous attendons que vous soyez nombreux à entendre cet appel et y répondre en nous faisant parvenir avant le 15 février, vos propositions d’intervention. Nous profitons aussi de l’occasion, pour dissiper un malentendu qui consiste à croire que pour s’inscrire au Congrès, il faut nécessairement proposer une intervention.

Ce Congrès est appelé à être un moment d’échanges fructueux dans notre communauté de travail autour des  questions  relevant du binaire mis à l’ordre du jour sous le titre « Semblants et sinthome ». Trois rubriques ont été distinguées afin de traiter le thème du Congrès : « la procédure de la passe et sa possible reconfiguration ; la position de 
psychanalyste-psychanalysant, telle qu’elle apparaît après les Journées de Novembre et ENAPOL ; 
la question du Sinthome, à savoir le mode de jouir, dans les différentes 
dit-mensions du réel, du symbolique et de l’imaginaire ».

Ce rappel concerne le volet scientifique, fondamental et pierre d’angle de notre prochaine rencontre.

Néanmoins, un tel événement comporte d’autres facettes dont le Directeur et la Commission d’organisation doivent s’occuper. Premièrement l’infrastructure de l’événement : le Palais des Congrès sera le lieu  où se dérouleront nos travaux. Il y aura une traduction simultanée en trois langues : espagnol, français et portugais. À cela, il faut ajouter toutes les prestations techniques nécessaires à la bonne tenue d’un Congrès international. Comme vous l’avez bien compris cet appareillage comporte de frais considérables. Le prix des inscriptions, si elles sont conséquentes, nous permettra d’y pourvoir.

Par ailleurs, un événement qui convoque une communauté de travail venue du monde entier, mérite qu’un accueil aussi chaleureux que convivial lui soit réservé.  Nous aimerions   y contribuer et nous œuvrons en conséquence dans ce sens. Mais, il est inutile de vous dire, car vous en avez l’expérience, que Paris est une ville très chère, dans tous les sens du mot. Le coût d’une réception, d’un cocktail ou d’une fête chiffre des sommes très importantes. Et voilà où je voulais en venir. Nous avons réservé la salle du Cabaret Sauvage pour notre fête de clôture qui aura lieu le vendredi 30 avril au soir. Pour accomplir ce projet, nous avons déjà avancé de l’argent. La trésorerie provenant des inscriptions ne permet pas  de couvrir ces frais. Pour cette raison, il vous a été demandé de payer une inscription pour participer à la fête de clôture. Si vous prenez l’initiative de vous y inscrire  dès maintenant, vous facilitez énormément notre tâche, la rendant du coup possible. Il va de soi que tous les participants au Congrès sont les bienvenus pour partager un moment d’amitié et de joie, avant que chacun prenne l’avion, le train ou la voiture pour rentrer chez lui.

Nous souhaitons que notre lettre, faisant état de notre manque, vous rendra sensibles et contribuera à vous décider à faire le pas de vous inscrire à la fête de clôture dès maintenant.

Avec mes salutations le plus cordiales

Luis Solano

Publicités