Luis Solano, directeur du Congrès

Moins de cinq mois nous séparent,  de ce que j’espère et souhaite avec ferveur, sera un grand Congrès de l’AMP.  Comment ne pas le penser avec la chance inouïe de bénéficier de l’ « Événement de Paris » qui est venu à point nommé pour relancer le recentrage de ce qui est essentiel dans nos Écoles de l’Association Mondiale de Psychanalyse.

Le pari lancé et mis en acte par le Directeur des dernières Journées, de l’aînée des Écoles de l’AMP,  aux membres et non membres de celle-ci, a été non seulement tenu mais il a dépassé les calculs le plus optimistes. Les récits sur le rapport que chaque orateur tient avec la cause analytique, ont été marqués par une authenticité, une rigueur et une sobriété qui  fait date, nous marquant tous d’un souvenir indélébile. L’enthousiasme que cela a réveillé ne cesse encore de se manifester. Voilà la fortune qui nous accompagnera jusqu’à la date de notre rendez-vous.

Nous serons à ce Congrès membres des sept Écoles, les plus nombreux possible, et nous souhaitons que cette vague d’implication studieuse souffle sur l’ensemble des Écoles, sans exception. Nous voulons que cette scansion de Paris puisse pénétrer au plus profond le tissu même de chacune afin de maintenir et réinventer une psychanalyse vivante dans ce XXIè siècle. Pour que le discours analytique soit à la hauteur de ce qu’il est censé servir et ne montre aucun signe de faiblesse face au maître moderne et au malaise dans la civilisation.

Nous voulons un Congrès où les membres soient aussi décidés à faire voler en éclats ce qui rouille et attaque mortellement la psychanalyse, l’immobilisme, l’inertie et autres automata qui prennent le dessus lorsque le grain de folie ne fait plus partie de notre répertoire, de notre décision, de notre action. Aurions-nous un penchant obscur à nous entraver et emprisonner nous-mêmes ? L’ Événement de Paris a démontré qu’il n’en est pas ainsi, qu’il en peut être autrement. Inspirons-nous sans imiter.Retrouvons-nous sur ce qu’est l’École voulue par Lacan.

Ce VIIè Congrès de l’AMP, et premier à avoir lieu à Paris, doit plus que jamais parier sur l’avenir du discours psychanalytique, pour que les nouvelles générations puissent être formées et décidées à le faire exister tel que nous l’avons reçu de l’enseignement de Lacan. Le Cours de Jacques-Alain Miller de l’Orientation lacanienne ne cesse de nous éclairer dans cette voie.

La Journée clinique

La Journée Clinique aura lieu, au milieu de la semaine de notre Congrès, le mercredi 28 avril. Elle se déroulera en quatre salles simultanées, sans traduction. Les 48 travaux sélectionnés seront présentés par deux, en trois séquences d’une heure, le matin et autant l’après midi. La présentation qui ne pourra pas dépasser les 15 minutes chacune, nous permettra de disposer d’au moins d’une demi heure de discussion.

Nous avons reçu un total de 82 propositions d’interventions. Les travaux ont été distribués au fur à mesure de leur arrivée à la Commission Scientifique de la Journée clinique, composée par l’ensemble de membres du Comité d’Action (Hebe Tizio, Anne Lysy-Stevens, Lizbeth Ahumada, Anna Lydia Santiago, Luisella Brusa, Silvia Tendlarz et Marie Hélène Blancard) et cinq membres de l’AMP (Yves Depelsenaire, Armand Zaloszyc, Esthela Solano-Suarez, Dominique Laurent et Philippe La Sagna).

La Commission a lu très soigneusement les 82 propositions, elle a discuté et échangé avec les auteurs sur des points pour améliorer et parfois  réécrire les textes. Le résultat de ce travail, comportant des commentaires et des propositions, a été transmis au Président de l’AMP et au Directeur du Congrès qui en tiendra compte pour la sélection, in fine, des 48 textes choisis. Plus tard, les auteurs recevront la confirmation des résultats de la sélection. Celle-ci a été guidée, tout au long de ce parcours, par la pertinence du texte proposé à l’égard du thème du Congrès, son caractère novateur, la surprise de l’effet produit par telle ou telle invention, le nouveau et en tous les cas, le bien dire de son auteur.

Scilicet

Le Scilicet, déjà paru en français en mai dernier, a été envoyé aux inscrits de l’ECF et de la NLS. Le Scilicet en espagnol, parution annoncée  pour fin novembre, sera envoyé aux inscrits de l’EOL, de la NEL et de l’ELP. Le Scilicet en italien sera envoyé aux inscrits de la SLP, et le Scilicet en portugais sera envoyé aux inscrits de l’EBP.

S’inscrire

Voilà où nous en sommes à ce jour. Le JJ vous tiendra informés des news sur l’organisation. Par ailleurs, nous vous invitons à visiter la page web du Congrès, pour la première fois en 5 langues. Vous y trouverez les textes du Comité d’Action, les Papers, la bibliographie du thème, une bibliographie raisonnée, des informations utiles pour votre séjour à Paris, des comptes rendus des soirées préparatoires des Écoles, et le bulletin d’inscription au Congrès.

Les inscriptions sont ouvertes depuis janvier de cette année.

Le prix d’inscription augmente au 1er janvier 2010. Inscrivez-vous avant.

Rendez-vous sur le Blog pour le faire, si vous ne l’avez pas encore fait. N’oubliez pas de vous inscrire à la fête de clôture. Celle qui fut organisée par l’ECF le 8 novembre au soir fut un succès où l’envie, la grâce et la joie se donnèrent rendez-vous.

Publicités